Tous les articles par naturepaysage

Les partenaires de le Biennale N&P 2022

En parallèle des temps organisés par le CAUE 41 les 13 et 14 octobre à l’École de la Nature et du Paysage de Blois, la Biennale comprend un programme partenarial, qui permet à tous les partenaires de proposer une action (conférence, visite, exposition, etc.) en lien avec le thème de la Biennale et tourné vers des publics larges. Ces actions n’ont pas nécessairement lieu pendant les deux journées de la Biennale, et peuvent au contraire s’étaler sur une temporalité plus importante (octobre à décembre 2022).

Plus d’information sur le programme partenarial

Le réseau des partenaires de la Biennale Nature&Paysage témoigne de l’importance de mobiliser tous les acteurs pour aborder des sujets de société complexes et aux enjeux forts. Le CAUE de Loir-et-Cher et Agglopolys, Communauté d’Agglomération de Blois, remercient tous les partenaires de l’édition 2022 de la Biennale Nature&Paysage.

Rose WOLMAN

Directeur de l’aménagement rural et de l’environnement au Conseil départemental de Loir-et-Cher.

stéphane BERTHIER

Stéphane Berthier est architecte diplômé de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et enseignant à l’ENSA de Versailles. Il poursuit une recherche de doctorat sur la création architecturale en bois et ses innovations techniques au sein du laboratoire de l’Ecole d’Architecture de Versailles (LéaV) dont plusieurs articles ont déjà été publiés. Il est associé co-fondateur de l’agence d’architecture MESOSTUDIO.

Francis HALLÉ

Francis Hallé est docteur en biologie, diplômé de la Sorbonne, et docteur en botanique, diplômé de l’université d’Abidjan. Ancien professeur de botanique à l’université de Montpellier, il s’est spécialisé en écologie des forêts tropicales humides et en architecture des arbres

Ernst ZURCHER

De formation professionnelle comme « Ingénieur forestier » à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zürich et Dr. en Sciences Naturelles de la même institution suite à une thèse sur la morphologie des arbres et l’anatomie du bois. Après divers travaux de recherche, il est chef de projet de la coopération suisse au développement, avec 4 ans d’activités de recherche au Rwanda portant sur les forêts naturelles et l’agroforesterie. Actuellement professeur en sciences du bois et chercheur à la Haute Ecole Spécialisée Bernoise, Architecture, Bois et Génie Civil, avec des projets de recherche en biologie (en particulier chronobiologie), physique et technologie des essences tempérées et tropicales. Depuis quelques années : chargé de cours en Sciences du Bois à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), puis également chargé de cours en Sciences du Bois à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zürich (ETHZ).

Agglopolys, Communauté d’agglomération de Blois

Agglopolys, ce sont 48 communes réunies afin d’améliorer le bien être de ses 108 400 habitants, leur quotidien et préparer l’avenir du territoire.

La Communauté d’agglomération de Blois s’inscrit sur l’axe ligérien à mi-distance entre Tours et Orléans, à 1h30 de Paris par l’autoroute A10. L’agglomération s’appuie sur un environnement culturel et naturel d’une grande qualité, générateur d’un potentiel touristique exceptionnel.
Le développement récent des filières d’enseignement supérieur et « La Loire » désormais classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, contribuent majestueusement à cultiver l’art du bien vivre et du dynamisme économique.

Espaces ruraux et urbains se côtoient, axe ligérien et domaines agricoles et forestiers se mêlent, ville centre et commune de moins de 100 habitants coexistent. Agglopolys trouve là sa richesse et son équilibre.

Ses compétences sont larges et concernent à la fois réflexion stratégique et vie quotidienne des habitants. Les 48 communes membres d’Agglopolys mettent en commun leurs moyens pour mieux gérer des services à la population (transports urbains, collecte des déchets, assainissement, action sociale, etc.) et réaliser des équipements structurants (centre aquatique, centre social, crématorium, pôle d’échanges scolaires, etc.).

Agglopolys  –  1 rue Honoré de Balzac 41000 Blois  –  02 54 90 35 35

www.agglopolys.fr

Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement

Le conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement  de Loir-et-Cher a pour vocation la promotion de la qualité architecturale, urbaine, paysagère et environnementale.
Il a pour mission de conseiller, former, informer et sensibiliser les collectivités territoriales, les acteurs de l’aménagement du cadre de vie et les particuliers dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement.

CAUE 41  –  34, Avenue Maunoury,  Porte C 41000 BLOIS  –  02 54 51 56 50

www.caue41.fr

Christophe DEGRUELLE

Ancien directeur de cabinet du maire de Blois Jack Lang – et son chef de cabinet quand celui-ci a été ministre de l’Education nationale -, et ancien président du festival blésois Les Rendez-vous de l’histoire, Christophe Degruelle, 6e adjoint de la Ville de Blois en charge de la culture, du tourisme et de l’enseignement supérieur, préside la Communauté d’Agglomération de Blois – Agglopolys depuis le 18 avril 2008.
Maître de conférences associé à l’ENSNP où il dispense un cours sur la décentralisation et les politiques territoriales.

Bertrand FOLLEA

Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage (Versailles, 1985-1989).
Titulaire du D.E.A. ‘Jardins, paysages, territoires’ (1993) délivré par l’Ecole d’Architecture Paris-La Villette et l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS).
Co-fondateur de l’agence Folléa. Paysagiste conseil du Ministère de la Culture, auprès de la Direction de l’architecture et du patrimoine , depuis 2004.
Paysagiste conseil du Ministère de l’Equipement depuis 1994.
Enseignant à l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles depuis 1991.
A notamment réalisé l’atlas des paysages du Loir et Cher.

David MONTEMBAULT

Maître de conférence en lecture du Paysage à Agrocampus-Ouest Angers. De formation agronome puis géographe, ses recherches portent principalement sur la transformation matérielle et immatérielle des paysages ruraux sous l’effet de la péri-urbanisation. Il interroge aussi plus particulièrement les démarches participatives dans l’aménagement des paysages.

Victor TENEZ YBERN

Victor Ténez Ybern est un architecte paysagiste formé à l’école d’architecture de Barcelone. Après avoir travaillé au sein de l’agence de Rosa BARBA et collaboré à plusieurs de ses recherches, il mène de front des activités d’enseignant, des projets privés et publics.
Il a été à la tête de la coordination de la planification urbaine au sein de l’agence d’urbanisme de l’aire métropolitaine de Barcelone.
Il enseigne la théorie du paysage et le projet de paysage à l’UPC de Barcelone.
Sa thèse, sur le paysage, sera soutenue en 2014

Chrystel MOREAU

Formée au paysage à l’école d’architecture d’Helsinki et à la géographie à l’université de Bergen, diplômée du Fresnoy, Studio National des arts contemporains de Tourcoing

Co-fondatrice de l’agence BIP (bureau d’intervention sur le paysage).

Salomé MALL

Ingénieure paysagiste (Agrocampus Ouest, Institut National d’Horticulture et de Paysage) et diplômée du master d’Aménagement et d’Urbanisme de Sciences Po Paris, elle suit principalement les projets et le laboratoire des Universités ayant trait au paysage, ainsi que l’organisation du congrès international de paysage de l’IBA Basel 2020.

Raphaëlle CHÉRÉ

Elle est associée depuis 2010 à Chilpéric de Boiscuillé au sein de l’agence Sativa paysage et enseigne le génie urbain en 3 ème et 4 ème année à l’ENSNP. Elle développe une approche sensible des espaces, s’attachant à une volonté de créer du lien au sein de la ville durable. Elle a particulièrement travaillé sur des lieux inter-générationnels et a été publiée plusieurs fois sur ce sujet. Elle s’attache à mettre au cœur de ses réflexions et de ses approches de territoire, l’usager, qui est à la base de tout espace public. Elle s’appuie sur des phases de diagnostic et de concertation forte, afin de construire la réponse la plus juste possible (juste mesure, juste échelle, juste fonction, juste ambiance, juste coût).

 

Bernard VALETTE

Vice-président d’agglopolys en charge de la commande publique et suivi des délégations de service public

Astride GINGEMBRE

Directrice de projet depuis 2011 de l’évènement Le voyage à Nantes, et également depuis 2005 directrice de projet du parcours artistique « Estuaire Nantes Saint-Nazaire ».

Denis BOCQUET

Docteur en histoire, chercheur au LATTS. Ses travaux portent d’une part sur l’histoire de l’urbanisme en Europe et en Méditerranée, et d’autre part sur les villes contemporaines d’Europe, de Méditerranée et d’Asie du Sud-Est. il est l’ancien directeur de l’Institut français de Dresde.

Isabelle LONGUET

Depuis le mois de septembre 2010, Isabelle Longuet a pris la direction de la Mission Val de Loire, structure interrégionale portée par les régions Centre et Pays de la Loire, en charge de la coordination de l’inscription sur la  liste du patrimoine mondial de l’UNESCO pour le Val de Loire. Elle était auparavant chargée du suivi de la Convention du patrimoine mondial (UNESCO) au niveau national, au sein du ministère de la culture et de la communication ; elle était également responsable de la Convention France-UNESCO pour le patrimoine, accord de partenariat destiné à mobiliser les savoir-faire français au service d’actions de sauvegarde et de valorisation du patrimoine architectural, urbain et paysager, dans d’autre pays du monde.

Alexis PERNET

Alexis Pernet est paysagiste diplômé de l’école du paysage de Versailles et docteur en géographie (université Paris I). Il vit et travaille dans le Massif central, enseigne à l’école d’architecture de Clermont-Ferrand. Ses travaux de recherche portent sur les démarches de projets de grand paysage, les politiques publiques et la participation des habitants. Il collabore avec des artistes pour explorer de nouveaux paysages. Il a coécrit «L’auvergne, De sites en sites» , un regard de deux paysagistes sur la protection des sites.

Anne SGARD

Docteur en Géographie, professeur associée à l’université de Genève. Son enseignement se
concentre sur la didactique et l’épistémologie de la géographie et de l’histoire. Parallèlement, elle assure des enseignements à l’Institut de géographie alpine de l’Université de Grenoble au sein duquel elle mène ses recherches. Son principal objet de recherche hors-didactique est le paysage. Elle est, en outre, directrice de publications de la Revue de Géographie alpine depuis 2002.

Pascale ROSSLER

Vice présidente du Conseil régional du Centre, en charge de la biodiversité, du tourisme et du Val de Loire

Sophie METADIER

Maire de Beaulieu-lès-Loches, Représentante de l’Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire & Villes à Secteurs Sauvergardé et Protégés

Jean-Marie JANSSENS

Président du CAUE 41, Conseiller général de Montrichard
5e vice-président du Conseil général chargé de l’agriculture, du développement et de
l’écologie rurale

Naïma MAZIZ

Géographe-urbaniste à la Mission Bassin Minier depuis 8 ans. Travaille sur le dossier d’inscription du Bassin Minier à l’UNESCO et notamment sur :

– les études visant à identifier et analyser les éléments de l’héritage et des paysages miniers,

– des projets de valorisation du patrimoine minier (itinéraires de découverte, publications …),

– la mise en œuvre du plan de gestion (accompagnement des services de l’État pour le classement des sites inscrits (MH, site classé 1930), accompagnement des communes pour prendre en compte le patrimoine minier dans les documents d’urbanisme, accompagnement des territoires pour la requalification des sites inscrits…).