Nature et Paysage 2011

affiche-mini-np-2011

LES AGRICULTURES : AVENIR DES VILLES ?!

2e Rencontres Nature & Paysage
Vendredi 16 Septembre 2011
Blois


Téléchargez la synthèse des 2e Rencontres NATURE & PAYSAGE 2011


LES 2e RENCONTRES Nature & Paysage portent sur ces indispensables relations entre l’agriculture et les villes.

On assigne aujourd’hui aux espaces ruraux et périurbains un nombre croissant d’usages, qui se révèlent concurrentiels et parfois incompatibles : zones de production, espaces de loisirs, patrimoine naturel, réserve foncière… L’agriculture résonne de ces contradictions, d’autant plus qu’acteur historique de la fabrication du paysage, elle possède en France un contenu culturel et émotionnel fort. Comment habiter aujourd’hui le territoire et lui donner une identité alors que l’envie de nature des citadins, les besoins fonciers des paysans, le développement des circuits courts alimentaires placent l’agriculture au cœur du projet urbain.
Si autrefois on construisait la ville à la campagne, aujourd’hui c’est la campagne qui vient faire respirer la ville. Alors qu’elle est indéniablement un enjeu, autant foncier que sociétal, les 2e Rencontres Nature & Paysage proposent de repenser l’articulation ville-campagne en montrant que les objectifs que la société veut désormais assigner à l’agriculture en font le moteur de la ville durable que chacun appelle de ses vœux.

L’AGRICULTURE, AU COEUR DES ENJEUX ALIMENTAIRES, ENVIRONNEMENTAUX ET TERRITORIAUX.

La ville et la campagne ont perdu leur sens historique : les villes devenues métropoles, se sont dilatées et se trouvent confrontées aux besoins essentiels d’eau, d’énergie, de ressources alimentaires. La campagne est devenue le siège d’une agriculture hors sols de plus en plus productive qui peine a prendre en compte le territoire.

Le contexte historique et sociétal.

Modérateur : Bertrand HERVIEU, agronome, inspecteur général de l’agriculture.

• Marc DUFUMIER, ingénieur agronome,
• Bertrand HERVIEU, agronome, inspecteur général de l’agriculture,
• Guy VASSEUR, agriculteur, président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture, président de la chambre d’agriculture de Loir-et-Cher,
• Denis MICHAUD, agriculteur, maire de Reculfoz (25).

ATELIER 1
L’économie, un levier pour repositionner l’agriculture au cœur des territoires.

Les agricultures transforment le territoire en cherchant les solutions économiquement viables : associations d’insertion, AMAP, diversifications, sont rejointes par la grande distribution qui porte désormais un regard différent sur le paysage agricole. Les circuits courts permettent-ils de dynamiser les territoires et de déterminer de nouvelles valeurs aux espaces ruraux ?

Modérateur : Benoît FAUCHEUX, Région Centre, ingénieur agronome.

• Françoise BÉGOUT, présidente Terre de Liens Centre,
• Association « Les alliances locales », Jean-François HUET, PDG Centre Leclerc de Blois.

ATELIER 2
Les collectivités territoriales imaginent, avec les agriculteurs, de nouvelles politiques publiques.

Aujourd’hui les enjeux agricoles interagissent sur une majorité de domaines : alimentation, aménité, gestion des sols, défi climatique, cadre environnemental, loisirs, esthétique paysagère… L’agriculture devient ainsi un bien public, transversal au projet urbain et sans doute demain une politique de droit commun pour les collectivités territoriales dans la mesure où elle satisfait aux besoins d’une multiplicité d’acteurs qui font la ville.

Modérateur : Anne-Laure FESNEAU, Agglopolys, ingénieur agronome

• Michèle RIVET, agricultrice bio et maire de Marçais (18), vice-présidente du Conseil régional du Centre,
• Nicolas GUILLEMET, vice-président, chargé de l’environnement, communauté d’agglomération du Grand Besançon,
• Ilona GENTY-MEZEI, chargée de mission PNR Massif des Bauges.

TABLE RONDE
Quels partenariats avec l’agriculture pour un projet global et paysager du territoire ?

Ouvrir des perspectives sur une approche globale et intégrée du rôle des agricultures sur la fabrication de la ville de demain. Si le territoire est l’expression du projet collectif, il semble qu’aujourd’hui, l’agriculture doit être intégrée comme un des facteurs d’amélioration et d’identité de ce projet, dans une approche transversale du projet urbain, pour construire la richesse du territoire avec la biodiversité, la qualité des sols, de l’air… Mais quels sont les ingrédients du projet collectif, les attentes, les acteurs?

VILLE DE MUNICH : UNE AGRICULTURE DE QUALITÉ POUR PRÉSERVER L’EAU.
• Jörg SCHUCHARDT, collaborateur de la Ville de Munich.

Grands témoins :
• Philippe GIRARDIN, président du Parc des Ballons des Vosges et
président de la commission biodiversité et gestion de l’espace,
• Ségolène DARLY, ingénieur agronome, docteur en géographie, maître
de conférence,
• Christophe DEGRUELLE, président de la communauté d’agglomération de Blois, Agglopolys,
• Intervenants des ateliers.